Catégories
Informations et évenements

La dernière percée à gauche de New York

Deux ans après la percée d'Alexandria Ocasio-Cortez, l'establishment démocrate de New York a subi un autre choc la nuit dernière lorsque le socialiste Jamaal Bowman a vaincu le député sortant Elliot Engel.


Hier soir, la politique démocrate de New York a produit un autre choc. Avec seulement un poignée des bulletins de vote en suspens, il semble certain que l'outsider de gauche Jamaal Bowman battra Elliot Engel, membre du Congrès de 16 mandats, dans le 16e district du Bronx et le sud du comté de Westchester.

La campagne d'Engel avait obtenu les approbations les plus importantes de l'établissement – de Hillary Clinton au gouverneur de New York Andrew Cuomo et au chef de la minorité du Sénat Chuck Schumer. Mais cela n'a pas suffi à repousser Bowman, qui a couru sur une plate-forme «anti-pauvreté et anti-raciste» et a approuvé des politiques qui étaient au cœur de la campagne présidentielle de Bernie Sanders, de Medicare for All à un Green New Deal.

Engel, d'autre part, était surtout connu pour être l'un des démocrates les plus bellicistes. Il a voté pour la guerre en Irak, contre l'accord nucléaire iranien, et a tenté de bloquer le mouvement croissant au Congrès pour mettre fin au soutien des États-Unis à la guerre au Yémen. Engel a également reçu des dons des PAC d'entreprise de fabricants d'armes comme Lockheed Martin, Northrop Grumman, Raytheon et Boeing.

Bowman a passé sa carrière dans les écoles publiques de New York où il a participé à l'organisation contre les budgets d'austérité du maire Michael Bloomberg et du gouverneur Andrew Cuomo. Il était également un leader dans le mouvement de désengagement contre la surutilisation des tests standardisés. Et dans cette campagne, il a été soutenu par les Justice Democrats et Democratic Socialists of America, qui ont également soutenu les efforts de réélection d'Alexandria Ocasio-Cortez dans sa primaire du Bronx.

Dans son discours de victoire d'hier soir, Bowman a clairement mis l'accent sur sa campagne. "La pauvreté n'est pas le résultat d'enfants et de familles qui ne travaillent pas dur", a-t-il dit, "la pauvreté est de conception politique, et est enracinée dans un système qui a été fracturé et corrompu et pourri depuis son origine depuis la création de l'Amérique. . "

Ici, nous réimprimons une interview avec Jamaal Bowman dans le magazine socialiste américain jacobin, publié l'année dernière.


Magazine Jacobin

Vous dites que le représentant Eliot Engel ne représente pas les intérêts du district depuis des années, et c'est pourquoi vous le défiez. Dans votre esprit, comment le représentant Engel a-t-il mal tourné?

Jamaal Bowman

Il est là depuis trente ans, alors quand je vois seulement 7% des électeurs voter à la primaire précédente et des nombres similaires à ceux des primaires des années passées, cela me permet de savoir que les gens du district ne sont pas aussi engagés dans le processus démocratique comme ils doivent l'être. Quand je regarde les données relatives aux taux de pauvreté dans certaines parties du district, dans la section Eastchester par exemple, vous savez, vous avez des taux de pauvreté de plus de 20%.

Dans d'autres parties du district, vous avez une épidémie d'obésité, une épidémie d'asthme causée par la pollution et le racisme environnemental tandis qu'Engel siège au Comité de l'énergie au Congrès. Nous avons des problèmes de toxicomanie et une crise des opioïdes à Yonkers, Rye et ailleurs dans le district. Je vois ces problèmes comme un éducateur au sein de notre école. Les étudiants et les familles avec qui je travaille sont aux prises avec ces problèmes chaque jour.

Je pense que notre district mérite un leadership qui comprend vraiment les besoins de nos communautés plutôt que quelqu'un qui prend l'argent des entreprises et semble tellement concentré sur les affaires étrangères.

Magazine Jacobin

Quel est votre plan pour gagner? Et comment ce plan anticipe-t-il l'établissement d'un Parti démocrate mieux préparé pour les challengers progressistes, dans un monde post-AOC?

Jamaal Bowman

Avant même de décider de courir, j'avais des conversations avec des gens dans tout le district et j'entendais toujours que les gens voulaient du changement. J'ai rencontré tant de groupes de base et d'individus brillants au cours des dernières années qui ont bâti nos communautés à travers le district. L'un des problèmes majeurs que beaucoup d'entre eux disent est qu'ils n'ont pas été engagés par Eliot Engel et qu'ils n'ont pas comblé l'écart entre les luttes communes auxquelles les gens sont confrontés à Westchester et dans le Bronx.

Vous avez des groupes incroyables comme Indivisible, les Democratic Socialists of America et de nombreux autres groupes locaux ici dans le Bronx et Westchester, qui n'ont pas eu l'occasion de travailler avec leur représentant pour construire un mouvement pour un changement transformateur. Il y a une énorme opportunité ouverte par cette négligence de construire ce mouvement avec les groupes de base qui font déjà le travail – pas seulement pour la campagne, mais pour les problèmes.

Magazine Jacobin

Que pensez-vous de votre relation avec le mouvement démocrate-socialiste en pleine croissance à New York?

Jamaal Bowman

Je le vois comme une relation à double pouvoir, où nous travaillons constamment ensemble pour créer des politiques qui servent à tous les travailleurs. Nous travaillons constamment ensemble pour impliquer tout le monde dans le district et tout le monde à travers le pays dans le processus démocratique. Ce n'est pas à propos de moi, c'est à propos du mouvement.

Quand je parle de Medicare for All, quand je parle du logement comme d'un droit humain, d'investir dans l'éducation publique et une garantie fédérale d'emploi, les gens m'appellent un socialiste démocratique. Cela me convient. Il y a une certaine stigmatisation associée au mot «socialisme» même si le modèle capitaliste actuel que nous avons ne fonctionne pas pour la majorité des Américains.

Nous avons un système où nous avons trois Américains qui possèdent plus de richesse que les 50% les plus pauvres du pays. Nous avons 40 millions de personnes vivant dans la pauvreté. Nous avons 15,5 millions d'enfants vivant dans la pauvreté. Ce que nous avons maintenant ne fonctionne pas pour les masses. Si vous voulez m'appeler socialiste, appelez-moi socialiste.

Je me souviens quand j'étais enfant, je ne pensais pas souvent que l'Amérique travaillait pour moi, et je ne pensais pas que ce pays était pour moi en tant que jeune homme noir grandissant. Je n'ai pas vu d'élus ou de candidats me parler ni parler de mes problèmes. Je m'identifie donc personnellement aux personnes qui sont dans les luttes qui leur ont été lancées par de mauvaises politiques et de mauvais acteurs au sein du gouvernement. Je peux comprendre comment les gens se sentent déconnectés du processus démocratique. Mon travail en tant qu'éducateur, en tant que directeur, en tant que candidat vise à rassembler les gens à travers nos différences dans un but commun.

Magazine Jacobin

Comment se déroule votre candidature?

Jamaal Bowman

Les gens me demandent parfois si j'ai l'expérience du travail. Je mets au défi tout membre du Congrès de gérer efficacement un collège dans le Bronx. Voyons comment ils s'en sortent. En tant que directeur fondateur d'une école publique, j'ai passé beaucoup de temps à être stressé pour trouver les meilleurs enseignants et membres du personnel de la région à venir travailler à l'école. Cela impliquait d'examiner des milliers de curriculum vitae, de passer des milliers d'appels téléphoniques, de parler à des centaines de personnes, de poser des questions difficiles tout en essayant de trouver les bonnes personnes pour entrer dans ce bâtiment. Être directeur, c'est aussi mettre en avant une vision et une mission d'utiliser l'école comme lieu de transformation communautaire.

Tout au long de la campagne, nous avons frappé à des milliers de portes et passé des milliers d'appels téléphoniques pour en savoir plus sur les gens et leurs difficultés et les intégrer à notre plateforme et à notre message. En tant qu'éducatrice depuis vingt ans, j'ai toujours adopté une approche de responsabilisation communautaire, et je vois que c'est la même chose que de construire une campagne.

Magazine Jacobin

L'une des choses que vous avez mises en évidence dans votre campagne est de prendre en charge le pipeline école-prison. Quelles sont les politiques que vous avez essayé de mettre en œuvre dans votre propre école pour savoir comment les écoles peuvent souvent perpétuer l'incarcération de masse?

Jamaal Bowman

Chaque éducateur doit aimer le travail qu'il fait et aimer les enfants qu'il sert comme s'il s'agissait de ses propres enfants. J'ai toujours été très lucide et lucide à l'idée de travailler dans une communauté noire et latino à faible revenu historiquement opprimée. Nos enfants et leurs familles courent les traumatismes et les blessures de notre histoire collective en tant qu'Américains. Je suis entré dans le travail en comprenant l'impact de l'incarcération de masse dans leur vie et l'impact du racisme et de l'exploitation de classe dans leur vie. En tant qu'homme noir, j'ai pris ce travail très au sérieux, non seulement en tant que professeur mais en tant que modèle.

La fin de l'école en prison commence par les valeurs, la culture et l'état d'esprit que les dirigeants d'une école apportent aux familles qu'ils servent. De plus, nous ne suspendons pas les élèves pour des délits mineurs qui les priveront de leurs droits en milieu scolaire. Nous utilisons une approche de justice réparatrice. Il s'agit de créer un sentiment de communauté et d'avoir de l'amour et de la compassion pour les autres membres de cette communauté que nous créons.

Donc, si un élève fait quelque chose qui est contraire à notre culture scolaire collective et qui est préjudiciable à la communauté, nous avons une conversation à ce sujet. Nous nous asseyons en cercle et discutons de ce qui s'est passé. Pourquoi est-ce arrivé? Quel impact cela a-t-il eu sur un individu ou la communauté? Comment pouvons-nous avancer? Comment réparer le mal? Et lorsque vous traitez les enfants avec dignité et respect, vous constatez une diminution spectaculaire des incidents et une diminution spectaculaire des suspensions.

Une dernière chose. Lorsque vous mettez en œuvre un programme interdisciplinaire qui prend en compte les besoins sociaux et émotionnels et les arts – plutôt que de se concentrer sur des résultats de test standardisés – les étudiants sont plus émotionnellement engagés et plus excités d'être dans l'environnement d'apprentissage. Tout cela ensemble permet de résoudre le problème du pipeline de l'école à la prison dans une salle de classe, mais cela nécessite des ressources et du leadership et nous aide à nous développer tous – enseignants, élèves, parents – dans notre humanité collective.

Magazine Jacobin

Votre école est en fait louée pour avoir obtenu les gains les plus importants sur les résultats des tests standardisés, mais vous avez été un organisateur communautaire dans le mouvement de retrait. Pouvez-vous nous dire comment votre école a obtenu ces bons résultats aux tests avec un directeur qui s'oppose aux tests standardisés?

Jamaal Bowman

Parce qu'un bon enseignement est un bon enseignement, non? Lorsque nous enseignons et nous concentrons sur l'apprentissage, la pensée critique, la collaboration et la créativité, ce qui se traduit par de bons résultats quel que soit le type de test que nos élèves passent. Nous avons obtenu de bons résultats en adoptant cette approche.

D'autres écoles, en revanche, se concentrent sur une approche de préparation aux tests, en particulier les écoles à charte. C'est en partie parce qu'ils sont menacés de fermeture s'ils n'obtiennent pas des scores élevés aux tests. C’est donc une façon totalement corrompue, classiste, raciste et déformée d’apprendre qui ne sert pas les communautés historiquement opprimées. Nous sommes une école Title I où nous servons des enfants qui vivent dans des logements sociaux et je suis fier d'avoir des enfants diplômés de nos écoles et d'aller dans une école de métiers, d'excellents collèges publics comme CUNY, et aussi certaines des meilleures écoles comme le MIT et Cornell.

Magazine Jacobin

Vous êtes engagé depuis longtemps dans la lutte pour l’équité fiscale dans les écoles publiques de New York. Ce combat a opposé le maire Bloomberg et le maire de Blasio ainsi que le gouverneur Cuomo. Pouvez-vous expliquer pourquoi il y a un tel manque d'investissement dans les écoles publiques dans un État aussi bleu que New York?

Jamaal Bowman

Je pense qu'ils ont subi un lavage de cerveau par une idéologie qui croit aux solutions basées sur le marché pour les espaces du secteur public: les écoles, le logement, les soins de santé. De toute évidence, ils ont tort. Lorsque vous regardez les données des vingt dernières années depuis qu'aucun enfant n'est laissé pour compte, vous voyez que les écoles à charte et les écoles de district traditionnelles ont à peu près les mêmes performances, mais vous voyez l'écart de réussite persister ou augmenter dans de nombreuses régions du pays. Trop de démocrates ont été cooptés par des donateurs d'entreprises qui sont motivés par le profit et veulent détruire le secteur public pour réduire les impôts des riches. Nous devons éloigner le Parti démocrate de ces gens qui essaient de nous inciter à trouver de fausses solutions à de vrais problèmes.

J'ai travaillé avec des étudiants incroyables qui ont un potentiel illimité. Mais à cause d'une mauvaise politique, d'un manque de ressources, d'un manque d'opportunités dans leurs communautés – ils n'ont pas la chance de réaliser ce potentiel. C’est pourquoi je soutiens le plan de Bernie Sanders visant à quadrupler le financement du titre I dans nos écoles publiques les plus démunies en Amérique.

Magazine Jacobin

Vous avez fait de l'abrogation du projet de loi sur la criminalité de 1994 un élément central de votre campagne. Engel a voté pour et l'a défendu. Pourquoi est-ce un élément important de votre campagne?

Jamaal Bowman

Ce projet de loi sur la criminalité a incité les États à construire davantage de prisons et à incarcérer de plus en plus de personnes des communautés à faible revenu qui avaient été négligées par notre gouvernement fédéral. C'était une autre fausse solution pour résoudre le problème de la pauvreté et du racisme systémique dans le logement et l'emploi.

Nous avons vu des familles noires et brunes déchirées à cause d'infractions mineures et de peines de prison plus longues. J'ai encore des amis avec qui j'ai grandi qui sont en prison à ce jour. Pour moi, l'abrogation du projet de loi sur la criminalité est une reconnaissance de mal et un engagement à changer complètement d'orientation en éliminant la caution en espèces, en réduisant les longues peines, et bien plus encore. Les prisons et les prisons ne gardent pas autant les communautés que les emplois, les écoles et un solide filet de sécurité sociale.

Magazine Jacobin

Si Eliot Engel est connu pour quelque chose, c'est pour ses opinions bellicistes sur la politique étrangère. Il est président de la commission des affaires étrangères. Il a voté pour la guerre en Irak, il a voté contre l’accord nucléaire du président Obama avec l’Iran, il a essayé de stopper l’opposition croissante l’année dernière à la participation américaine à la guerre menée par les Saoudiens au Yémen. Comment votre campagne se voit-elle dans le cadre de cette conversation sur la direction que devrait prendre le Parti démocrate en matière de politique étrangère?

Jamaal Bowman

Je pense que notre représentant actuel s'est concentré sur ses opinions bellicistes en matière de politique étrangère sur les besoins de notre communauté. Comment pouvez-vous voter pour dépenser des milliards de dollars dans des guerres sans fin en Irak et en Afghanistan à un moment où tant de nos communautés sont dans le besoin? Cela dit, ma vision est une approche du Plan Marshall afin que nous puissions reconstruire ce que nous avons détruit et démanteler notre complexe militaro-industriel. Les États-Unis ont trop souvent joué un rôle déstabilisateur dans de nombreuses régions du monde, ce qui a conduit à des guerres civiles et à l'autoritarisme. Nous devons diriger avec diplomatie et établir des relations à travers le monde pour élever les gens après la pauvreté, faire la transition du monde vers l'énergie verte et aider à participer à un projet pour notre humanité collective.

Je ne comprends pas pourquoi mon adversaire accepte les dons des fabricants d'armes. Je ne sais pas comment quelqu'un peut s’appeler progressiste et voter pour la guerre en Irak. Je me bats pour mettre fin aux guerres éternelles et nous assurer que nous investissons dans l'éducation, le développement communautaire et les soins de santé, par opposition à investir dans les armes et la guerre qui blessent les gens dans ce pays et dans le monde.

Magazine Jacobin

Il y a eu un certain mouvement au sein du Parti démocrate ces dernières années pour demander à Israël de rendre des comptes. Selon vous, quelle serait votre approche sur Israël et en quoi ce serait différent d'Eliot Engel?

Jamaal Bowman

Nous devons avoir des conversations honnêtes sur la crise humanitaire qui se déroule par l'occupation du peuple palestinien. C’est une crise à laquelle l’Amérique a été complice en renforçant Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite tout en ne faisant pratiquement rien pour le tenir pour responsable. C'est un mini-Trump qui a mis en garde contre la «participation arabe» aux urnes et se vante de la construction d'un mur.

Alors que Netanyahu appelle à l'expansion des colonies et à l'annexion de la Cisjordanie, nous devrions sérieusement envisager de mettre des conditions sur les milliards de dollars d'aide militaire que notre gouvernement lui fournit afin de s'assurer que les droits et la dignité du peuple israélien et palestinien sont respectés. Je ne comprends tout simplement pas pourquoi les contribuables américains subventionnent la détention des enfants palestiniens alors que les démocrates critiquent la détention des enfants à la frontière mexicaine. Les principes de la loi Leahy doivent être respectés.

Mais nous devons penser à cela dans l’ensemble. Nous devons tenir tête aux dirigeants autoritaires d'extrême droite qui se lèvent à travers le monde, et ne pas les affronter, que ce soit en Arabie saoudite, en Europe, en Inde ou en Israël. C’est un combat entre des leaders qui divisent les gens et des leaders qui rassemblent les gens autour d’un objectif commun.

Magazine Jacobin

Pourquoi soutenez-vous Medicare for All?

Jamaal Bowman

Parce qu'aucun être humain ne devrait avoir de soins de santé. Si vous êtes malade, vous devriez pouvoir consulter un médecin, quel que soit le montant dont vous disposez. Période. Si les sociétés d'assurance privées empêchent que cela se produise, alors l'assurance privée doit être supprimée. Chaque année, des milliers de personnes meurent par manque de soins de santé. C'est inhumain et inacceptable.

Dans ma communauté, nous avons des aînés qui ne sont pas en mesure d'obtenir des soins et des services de longue durée. En conséquence, leurs enfants doivent épuiser leurs économies et quitter leur emploi afin de prendre soin d'un parent ou d'un grand-parent âgé. C'est inacceptable dans un pays qui se vante d'être le pays le plus riche du monde. Il y a d'autres pays comme le Canada et d'autres qui l'ont déjà compris grâce aux soins de santé à payeur unique. Cela semble juste du bon sens.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *