Catégories
Informations et évenements

Une lettre aux membres travaillistes écossais

Chers membres travaillistes écossais, électeurs et sympathisants,

Nous sommes membres du Parti travailliste écossais depuis des années, certains d'entre nous depuis des décennies, et nous sommes restés dans le parti à la fois épaisses et minces.

En tant que militants du parti – militants et syndicalistes qui se battent aux niveaux communautaire, professionnel et national, à l'intérieur mais aussi à l'extérieur de la politique électorale – nous, aux côtés de tant d'autres, avons été à l'avant-garde de la lutte pour la politique socialiste et pour l'amélioration des conditions dans les communautés. nous venons et que nous cherchons à représenter.

Nous pensons que ce sont nos politiques socialistes travaillistes qui offrent encore les solutions pour aider les gens dans leur vie quotidienne et dans la bataille pour une société meilleure, et il ressort clairement de la crise actuelle qu’elles sont plus pertinentes que jamais.

Investir dans les services publics, démocratiser notre économie par l'expansion de la propriété publique et commune, développer une stratégie industrielle verte, augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail, mettre fin au sans-abrisme et construire des logements décents et chaleureux pour tous ne sont que quelques-unes des politiques socialistes qui notre pays a besoin.

De nombreux membres du Parti travailliste se sentent découragés et chancelants après le résultat dévastateur des élections générales. À ces membres, nous vous demandons de rester, d'organiser et d'influencer la direction du Parti travailliste.

Le Parti travailliste offre toujours la meilleure opportunité de changement. Il n'y a pas d'autre véhicule ou raccourci vers les progrès dont notre pays a besoin. Nos manifestes travaillistes de 2017 et 2019 montrent clairement la différence entre nous et les autres partis et ont montré la différence que les travaillistes peuvent faire si nous gagnons.

N'oublions pas les progrès politiques qui ont été accomplis au cours des cinq dernières années et comment les politiques du travail de 2017 et 2019, basées sur nos idéaux socialistes, sont toujours la politique du parti travailliste.

C'est notre travail en tant que membres du Parti travailliste de veiller à ce que les principes fondamentaux du programme politique avec lequel nous nous sommes battus lors des deux dernières élections générales soient conservés et mis à jour en réponse à Covid-19.

En Écosse, l'élection du Parlement écossais approche à grands pas. Ces élections sont essentielles pour aider à façonner l'orientation de notre pays alors que nous faisons face aux énormes défis économiques à venir au lendemain de la crise de Covid.

Des politiques socialistes et progressistes du Scottish Labour qui envisagent une Écosse plus juste, meilleure et plus égalitaire sont plus que jamais nécessaires. Le leadership de Richard Leonard nous donne le programme politique radical qui défiera la crise du coût de la vie, créera un nouveau service national de soins public et investira dans nos industries et les services publics sous pression, tels que notre NHS et nos conseils.

Nos politiques pour un secteur public correctement financé et les services vitaux qu'il fournit aideront les travailleurs et s'attaqueront aux inégalités et à la pauvreté que tant d'entre nous vivent. Ces politiques sont vitales pour le bien-être actuel et futur de notre planète, et nous sommes convaincus que seul le Parti travailliste propose une telle vision.

Il est essentiel que les socialistes contribuent à façonner ce programme politique. Les listes de sélection du Parlement écossais se déroulent de manière imminente et il est vital que les camarades socialistes et syndicaux organisent et se présentent à ces élections.

Une priorité centrale doit être la protection de notre programme politique, car nous savons que ce sont exactement les politiques dont notre pays a besoin. Notre autre objectif est de travailler avec nos frères et sœurs dans le mouvement plus large pour protéger les travailleurs en luttant pour défendre et créer des emplois. C'est là que nous pensons que se trouve la priorité politique.

Concernant la constitution, nous disons que le Parti travailliste doit cesser de confondre la substance du soutien ou de l'opposition à l'indépendance elle-même avec le processus visant à déterminer s'il devrait y avoir un autre référendum. Le Parti travailliste doit chercher à parler, écouter et influencer les deux côtés de la division Oui-Non.

Si vous êtes d'accord, veuillez rester et aider à façonner et à influencer l'approche adoptée par le Labour Party en Écosse.

Nous vous exhortons à vous unir et à vous battre. L'unité apporte toujours de la force. Organisons-nous et veillons à ce que nous ayons un parti travailliste qui réponde aux besoins – et reflète les objectifs – du peuple écossais.

Cordialement,

Lorna Robertson, Perth & Kinross CLP TULO, membre du comité exécutif écossais (SEC) (représentante du comité des femmes)

Siobhan McCready, délégué de l'Unite auprès de la SEC

Pauline Rourke, Dundee CLP, militante syndicale

Kevin Lindsay, organisateur écossais, ASLEF

Jackson Cullinane, délégué de l'Unite auprès de la SEC

Joe Cullinane, chef du North Ayrshire Council

Craig Anderson, Greenock et Inverclyde CLP, syndicaliste

Michael Muir, jeune membre travailliste de la SEC

Enas Magzoub, jeune travailliste membre de la SEC

Lina Nass, représentante de la SEC pour le nord-est de l'Écosse et les Highlands and Islands

Rory MacLean, Groupe de coordination national, Momentum

Gordon Munro, conseiller de Leith Ward, Édimbourg, ancien PPC

Malcolm Chisholm, ancien MSP / député travailliste, actuel militant communautaire

Tommy Kane, CLP d'Almond Valley, ancien conseiller de Jeremy Corbyn

Jim Malone, Dundee CLP TULO, ancien PPC

Craig Beharrie, membre du Scottish Policy Forum (SPF), représentant local de l'ASLEF, Édimbourg Waverley

John McCue, membre de la SEC, secrétaire du conseil de district de l'ASLEF

Cameron Gilmore, ancien PPC

Martin Lennon, conseiller, South Lanarkshire

Vince Mills, président, Campagne pour le socialisme (CFS)

Pauline Bryan, pair travailliste

Neil Findlay, membre du Parlement écossais (MSP) pour Lothian

Bob Thompson, ancien président du Scottish Labour Party

Mike Cowley, Édimbourg Nord et Leith CLP

Maeve MacKinnon, Maryhill et Springburn CLP

Stephen Low, Glasgow Southside CLP

Anna Dyer, Maryhill et Springburn CLP

Gray Allan, Falkirk West TULO, président du Forum des campagnes locales

Anthony Beekman, président, Airdrie & Shotts CLP

Stewart Cook, Airdrie et Shotts CLP

Tricia Duncan, présidente, Perth et Kinross CLP, vice-présidente du SPF, membre d'Unite et d'EIS

Liam Thomson, secrétaire, CFS, Mid Scotland et Fife CLP

Robert Foster, conseiller, North Ayrshire, membre du cabinet de la santé et des services sociaux

Louise McPhater, conseillère, North Ayrshire, membre du cabinet pour la démocratie participative, ancienne PPC

Colin Jackson, conseiller, Inverclyde

Christopher Rimicans, président, Cunninghame South CLP, ancien PPC

Nairn McDonald, ancien PPC

Stephen McNeil, secrétaire, Cunninghame North CLP

Matt Kerr, conseiller, Glasgow

Hugh Gaffney, ancien député et militant syndical

Tam Dewar, CLP de Cunninghame Sud

Joyce Stevenson, Motherwell et Wishaw CLP, militante syndicale

Scott Hartles, militant syndical

Eddie Devine, chef du groupe travailliste du Renfrewshire Council

Pete Shears, Dundee CLP, militant syndical

John Brownlie, Dundee CLP, militant syndical

Jim Sharkey, conseiller, Renfrewshire

Caitlin Kane, secrétaire, CLP Almond Valley, ancien PPC

Wendy Milne, CLP de Linlithgow, ancienne PPC

Stevie Dunn, présidente, Almond Valley CLP

Craig Finlay, vice-président, Perth and Kinross CLP

Robbie Duncan, cadre, Perth and Kinross CLP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *